logo

    

Accueil  ·  Espace Membre  ·  Stats  ·  Livre d'or  ·  Calcul de la marée

- Lundi 26 juin 2017 - 05:37 -

 

Sommaire


Puce Voyages et récoltes
Puce Bougainville et Cook
Puce Lapérouse
Puce Collectionneurs
Puce Hugh Cuming
Puce Malacologistes
Puce Publications
Puce Coquillage monnaie
Puce La pourpre royale
Puce Coquille héraldique

Collection


Puce Gros spécimens
Puce Les lambis
Puce Les strombes
Puce Les volutes
Puce Murex et cymatium
Puce Les cyprées
Puce Les cônes
Puce Les bivalves

Visiteurs en ligne

visites En ce moment:
0 membre et 1 visiteur
4 visites aujourd‘hui
Record de visites:
17/04/08: 990 visites
Record de membres:
17/01/06: 1 membre
Record simultané:
17/04/08: 945 visiteurs
11/02/06: 1 membre

Visiteurs:

140156 visiteurs
depuis le 04/01/2006

Collectionneurs célèbres



CONCHYLIOLOGIE & MALACOLOGIE



Les annales de la malacologie font mention de centaines de collections remarquables ; mais quatre ou cinq collectionneurs se signalent par leur réussite au-delà de tout éloge. Pendant l'Antiquité et le Moyen Age, il y eut certaine­ment de nombreux collectionneurs dont les ensembles sont depuis longtemps dispersés ou détruits, notamment les consuls romains Laelius et Scipion au IIe siècle av. J.-C. Beaucoup de familles royales rassemblèrent des collections de coquillages qui devinrent la base de celles des musées nationaux. Parmi les collectionneurs royaux, citons Louis XIII, roi de France ; Pierre le Grand et l'impératrice Catherine II en Russie; Christian VI de Danemark; Cosme III, grand-duc de Toscane ; l'impératrice Marie-­Thérèse d'Autriche ; la reine Luisa Ulrica de Suède et, de nos jours, l'empereur du Japon Hiro-hito, dont les connaissances approfondies en matière de biologie marine stimulent l'intérêt du collectionneur.
Le premier de ces grands collectionneurs fut George Eberhard Rumpf, plus connu sous son nom latinisé de Rumphius tel qu'il figure sur la page de garde de son ouvrage classique, Am­boinsche Rariteitkamer. Né en 1627 en Hollande, Rumphius fut envoyé à Amboine, aux Indes, comme représentant de la Compagnie des Indes hollandaises. Il y rassembla une documentation considérable sur les Mollusques de la région indo-pacifique et en tira le premier ouvrage important sur l’histoire naturelle de cette région. C'est lui qui donna aux coquillages communs du Pacifique le nom qu'ils portent encore aujourd'hui, Cassis cornuta par exemple, et il fut le premier à signaler des cas mortels de blessures faites par des Cônes. Malgré la cécité qui le frappa dans son âge mûr, Rumphius continua son oeuvre pendant de nombreuses années. En 1687, il perdit son premier ensemble de dessins à la main dans l'incendie d'Amboine où devait périr également sa femme. Un de ses manuscrits fut perdu en mer et, quand le second arriva en Hollande, Rumphius était mort depuis trois ans. On lui a donné le surnom de « Pline des Indes », et son ouvrage est fréquemment cité par les générations suivantes de malacologues. Si Rumphius constituait ses collections sur le terrain, la deuxième duchesse de Portland, était, quant à elle, une collectionneuse de salon. Née en Angleterre en 1714, Margaret Cavendish Bentinck était une lady séduisante et fortunée qui avait la passion des coquillages. Les person­nalités les plus en vue fréquentaient l'une ou l'autre de ses résidences: le roi Georges III, Jean-Jacques Rousseau, le capitaine James Cook, sir Joseph Banks qui vendait des coquil­lages et l'artiste Thomas Martyn qui en dessi­nait. Elle eut recours à Daniel Solander, malaco­logue compétent, élève de Linné, pour gérer sa collection qui augmentait dans des proportions considérables, et pour en dresser le catalogue. Solander mourut avant de publier ses travaux et trois ans plus tard la duchesse mourait à son tour, non sans avoir dilapidé sa fortune, notam­ment en coquillages et objets d'art. En 1786 eut lieu une vente publique de 4 000 lots de coquil­lages qui dura un mois et rapporta plus de 11.000 livres (près de 500 000 F). La plupart des pièces rares furent acquises par le comte de Calonne, ministre des Finances de Louis XVI. Personne au monde n'a jamais constitué une collection particulière aussi abondante, personne n'a découvert autant d'espèces nouvelles que Hugh Cumming (1791-1865).

Textes tirés d’après :
«Kingdom of the seashell par R. Tucker Abbott.
«coquillages de Polynésie» par B. Salvat et C. Rives.


Retour




© Conchylio 2006 Thème graphique inspiré de fiblue3d de phpbb
Créé avec PwsPHP

Valid CSS!

Page générée en 0.262 secondes avec 12 requetes
Réalisé avec Pwsphp® Version 1.2.3, distribué sous licence CeCILL