logo

    

Accueil  ·  Espace Membre  ·  Stats  ·  Livre d'or  ·  Calcul de la marée

- Vendredi 18 août 2017 - 16:31 -

 

Sommaire


Puce Voyages et récoltes
Puce Bougainville et Cook
Puce Lapérouse
Puce Collectionneurs
Puce Hugh Cuming
Puce Malacologistes
Puce Publications
Puce Coquillage monnaie
Puce La pourpre royale
Puce Coquille héraldique

Collection


Puce Gros spécimens
Puce Les lambis
Puce Les strombes
Puce Les volutes
Puce Murex et cymatium
Puce Les cyprées
Puce Les cônes
Puce Les bivalves

Visiteurs en ligne

visites En ce moment:
0 membre et 2 visiteurs
18 visites aujourd‘hui
Record de visites:
17/04/08: 990 visites
Record de membres:
13/01/06: 1 membre
Record simultané:
17/04/08: 945 visiteurs
11/02/06: 1 membre

Visiteurs:

141482 visiteurs
depuis le 04/01/2006

La coquille en héraldique



CONCHYLIOLOGIE & MALACOLOGIE



Sans aucun doute, les hommes primitifs distinguaient les groupes de familles et les tribus auxquelles ils appartenaient au moyen d'un élément commun, couleur du vêtement, ornement quelconque ou emblème porté sur la tête ou sur le corps. Au milieu des batailles, c'était une nécessité d'identifier facilement amis et ennemis. Les religions, même de nos jours, se signalent par les vêtements ou les couvre-chefs spéciaux de leurs adeptes. En Europe, la pratique des blasons, ou héraldique, connut une floraison soudaine au milieu du XIIe siècle. d'azur au lion rampant sur champ semé de coquilles d'or L'engouement pour les armoiries d'une noblesse qui ne songeait qu'à la guerre s'explique par la nécessité de reconnaître les chevaliers, difficiles à identifier sous leurs armures et leurs boucliers. C'était en même temps une époque romanesque où les parentés royales et l'esprit de caste de la noblesse commençaient à s'affirmer. Enfin, l’homme du Moyen Age avait un faible pour les symboles mystérieux.
Parmi les milliers d'armoiries inventées et modifiées au cours des générations, il n'y en a qu'un petit nombre où figure le « meuble » (le motif) de la coquille, pas plus de 4 ou 5 %. Lions, licornes, épées et tours étaient beaucoup plus à l'ordre du jour. Dans ces blasons, les Buccins étaient encore plus rares que les coquilles. La Coquille Saint-Jacques, peut-être déjà utilisée en décoration ou associée à certaines familles semble devenir plus courante après les Croisades du XIIIe siècle. Les plus anciennes armoiries figurant sur le registre officiel du College of Arms anglais de 1280 comportent un écu d'azur avec lion rampant sur champ de coquilles d'or. L'artiste médiéval a un tel souci de styliser son modèle que, la plupart du temps, la coquille prend la forme de quelques nervures arrondies surmontées d'un sommet étiré et évasé. Les chevaliers revenant de la Croisade portaient pour la plupart l'emblème traditionnel, une valve creuse de Coquille Saint-Jacques, Pecten maximus. de gueules à six coquilles d'or, posées 3, 2 et 1 Ils avaient le plus souvent la coquille suspendue à leur cou ou attachée aux harnais de leur cheval. Pour cette raison, deux trous étaient percés à sa charnière. Dans les figures héraldiques, ces deux « yeux » sont représentés, attestant que le chevalier est parti à la recherche du Saint Graal, la coupe dont le Christ se servit pendant la Sainte Cène.
Les noms de famille sont souvent très antérieurs à l'apparition des emblèmes héraldiques et des armoiries et, si la Coquille figure dans les blasons de certaines familles, c'est probablement pour faire un jeu de mots ou un rébus. On trouve par exemple la Coquille et le Buccin sur les cimiers de deux familles Shelley (Shell = coquille en anglais). De même, Robert de Scales (nom à rapprocher de l'anglo-saxon skal et du hollandais schelp signifiant coquille ), un chevalier connu au XIVe siècle, et qui portait un écu de gueules à six coquilles d'argent.
Et pour prendre un exemple plus récent, nous citerons Winston Churchill, dont les armes portaient six coquilles d'argent.

Textes tirés d’après :
«Kingdom of the seashell par R. Tucker Abbott.


Retour




© Conchylio 2006 Thème graphique inspiré de fiblue3d de phpbb
Créé avec PwsPHP

Valid CSS!

Page générée en 0.060 secondes avec 15 requetes
Réalisé avec Pwsphp® Version 1.2.3, distribué sous licence CeCILL